Invasions (2017)

Mêlant le land art et l'art performatif, Invasions invite à repenser l'environnement via l'usage contemplatif de fumigènes. Le contraste entre les couleurs, l'effervescence vaporeuse, et la teinte terne des éléments qui l'entourent tend à (re)susciter l'attention du regard sur ces espaces. Via la rencontre déconcertante entre l'espace et l'objet intrusif, l'oeuvre provoque l'étonnement chez le spectateur, un effet de surprise quant à l’existence d'un phénomène inattendue. Symboliquement, la fumée apparaît tel un avertissement, l'indice d'un danger au sein d'un environnement figé dans le vide qui l'habite. La couleur du fumigène imprime ses codes sur notre réception de l'image et invite à repenser l'effet suscité, jusqu'à l'affaiblissement et la dissipation totale de l'artifice. L'espace perd ainsi progressivement de son spectaculaire pour revenir à sa banalité morose. Invitant chacun à se questionner sur sa relation à ces espaces côtoyés, auxquels on ne prête plus attention et qui pourtant définissent notre espace-temps. Invasions ouvre les possibles de l'imagination et mêle le sublime à la trivialité du quotidien.

This work takes part in the trends of Land Art and performative art because these stagings were created on site. I made a short film about four performance that I did in situ in different locations. The performances are represented by the sets that I created. The work invites the interlocutor to question themselves about the relationship they have with space by imagining it differently. Moreover, the work refers to the sublime and the dangerous. The sublime provokes an effect of stupefaction, inspired by fear or astonishment.

Vidéo et photographie digitale/Digital video and photography

verte.Still012